Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de l'Antre-Lire
  • Le blog de l'Antre-Lire
  • : 'zine littéraire - Lecture (sur le web)- Ecriture - Auteurs et textes en tout genre et pour tout genre (humains, enfants, poètes, loups, babouks...)
  • Contact

Recherche

5 octobre 2008 7 05 /10 /octobre /2008 08:05
Tu as toujours été trop tard

Michel Vanstaen


Dériver seul ou survivre ensemble
T’as pas encore bien choisi
Sur les serments publicitaires
Que feras-tu de toi
Si ce n’est posé nulle part ?
Il y a de l’inconscience si près de toi

T’as la pénombre qui s’attache
Sur ce que demain veut te dire
Même ton ombre démissionne
Tant les cercles se creusent
Et que les feux s’immiscent en toi
Ce sont les flammes qui s’enfuient

    S’il fallait choisir entre toi et un désert
    J’aurai déjà cette chance
    Mais rassure-toi
    Passe, passe le temps
    Il y en a encore
    Pour très longtemps

Et tu vois passer ton homologue
T’as le regard ni trop bas ni trop haut
Paraît même que t’es heureux
C’était hier, tu te souviens
Un bonheur de glace
Il n’y avait pour toi que la fuite

Tu crois te ressembler
Jusqu’à lever les yeux
Les rideaux de ta chambre ne sont que nausées
Espères-tu vraiment
Si les cieux passent l’éponge
Crois-tu encore que c’est pour toi ?

    S’il fallait choisir entre toi et un désert
    J’aurai déjà cette chance
    Mais rassure-toi
    Passe, passe le temps
    Il y en a encore
    Pour très longtemps

Tu m’as proposé tant de modèles
Tu es mort tant de fois
S’apercevoir que demain s’évapore
Au gré d’un ciel décharné
La conscience peut prendre tant de formes
Es-tu prêt à te vendre ?

Tes mots sont autant de racines
A chercher leur sève dans le brouillard
Tu poses ton empreinte
Comme on quémande une trêve
La peur ne s’enferme pas
Elle a l’éternité devant toi

    S’il fallait choisir entre toi et un désert
    J’aurai déjà cette chance
    Mais rassure-toi
    Passe, passe le temps
    Il y en a encore
    Pour très longtemps

Tu parades aux yeux de l’autre
Dieu que leur vie te fait mal
Ils te vomissent le bonheur
De ton propre désaveu
Et cette image qui te hante,
Simple pantin de passage

A te perdre de refuge en déroute
A refuser la vérité des larmes
Tu ne peux plus l’ignorer
Elle te sépare encore un peu plus
Du silence persécute tes cris
Et ce soleil te fait si mal

    S’il fallait choisir entre toi et un désert
    J’aurai déjà cette chance
    Mais rassure-toi
    Passe, passe le temps
    Il y en a encore
    Pour très longtemps

Sous les yeux qui se couchent
Les volcans te rassurent
De ces lueurs qui t’oppressent
De ce qu’il y a jusqu’au lointain
Que vois-tu ?
Il est trop tard
Tu as toujours été trop tard

    Mais rassure-toi
    Passe, passe le temps
    Il y en a encore
    Pour très longtemps

 

 

Petite histoire : Michel est l'un des habitants de l'Antre-Lire.  Cette chanson y est parue en décembre 2006.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

bataillou reine marie 08/11/2008 09:06

espoir, espoir
veux-tu sortir du noir
cette demoiselle
a perdu ses ailes
et là-haut
tout est quand même plus beau