Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de l'Antre-Lire
  • Le blog de l'Antre-Lire
  • : 'zine littéraire - Lecture (sur le web)- Ecriture - Auteurs et textes en tout genre et pour tout genre (humains, enfants, poètes, loups, babouks...)
  • Contact

Recherche

3 avril 2009 5 03 /04 /avril /2009 11:50
(Rochers et pins, Cézanne)

La Fête de l'Automne


Kayust est heureux. Assis sur une pierre encore chaude de soleil, il n’a pas besoin de ses yeux pour savoir que le Rassemblement d’Automne va bientôt commencer. Cette nuit est celle de ses adieux au Peuple. Cette nuit sera la plus belle de toutes ses Fêtes d’Automne. Il en a décidé ainsi et ses souvenirs n’auront aucun mal à pallier abondamment ses sens défaillants et ses rhumatismes de vieillard.

Les clans arrivent de toute part. La marmaille s’égaille avec des cris de joie. Les chasseurs n’en finissent pas de se reconnaître d’un coin de la colline à l’autre. Ils s’interpellent, ils rient, ils fendent la foule à grands coups d’épaule, ils se congratulent pour l’abondance de nourriture qui s’amoncelle au pied du Grand Rocher.

Là-bas, sous le bosquet d’épicéas, des jeunes ont déjà organisé un tournoi de lutte. Les défis sont moqueurs, les encouragements encore rieurs, mais les premiers grognements de douleur indiquent que guerriers et guerrières prennent le jeu très au sérieux.

C’est une toute autre danse qu’ont entamée d’autres jeunes. Regards de braise, allures sinueuses, frôlements aguicheurs. L’Eté a été faste, l’Automne est prometteur : quelques clans de plus en seront des conséquences bienvenues !


Soudain, comme une vague de vent balayant une prairie, un long frisson se propage d’échine en échine. Chacun se fige. Puis, dans un silence attentif, chacun se tourne vers le Grand Rocher. Le chef de tous les clans est déjà debout à son sommet. Un à un les chanteurs le rejoignent.

Kayust se lève et se dirige lentement vers le choeur. Fièrement, il passe entre les rangs. Il n’a pas besoin de jouer des épaules : à sa vue, les autres ont compris qu’il vient chanter pour sa dernière fête. Respect. Le vieillard s’assied à la droite du chef.

Puis chacun se concentre.


Quand la lune se lève, les museaux pointent à l’unisson vers sa ronde clarté. Houououououou... Que la Fête commence !


Marie-Catherine Daniel


 

Petite histoire : Ce texte est le résultat d'un exercice proposé dans le forum d'écriture de Cocyclics (la Mare aux Nénuphars).  La consigne était : "Transcrire en quelques lignes l'ambiance d'une fête. Impératifs : il fait nuit, il y a de la musique, il y a beaucoup de monde. "

A noté que l'automne vient d'arriver dans l'hémisphère sud, d'où le choix de ce texte... :-)



Partager cet article

Repost 0
Published by Macada - dans Textes courts
commenter cet article

commentaires

Macada 13/04/2009 18:02

Oups, j'avais "sauté" ton com', Sébastien. Désolée. Oui, j'ai vu sur l'un de tes sites que t'avais pas mal voyagé avec London... :-)

sebastien ayreault 08/04/2009 02:10

Un petit mot pour dire que je suis moi aussi assez fan de London... Et donc, aime cette histoire...

Macada 07/04/2009 15:37

Merci Jacques. Ca me fait plaisir que ce texte t'amuse. :-)

M'enfin, Tristeplume, des cerfs ??? Ca ne ramène pas à manger et les femelles ne participent pas aux luttes !
*et pi, ça m'embête que tu aies deviné, na!*

Tristeplume 07/04/2009 13:42

Ben pas moi !
Enfin si un peu, je pensais à des cerfs.^^

Houououououou Macada !

Jacques Fuentealba 07/04/2009 00:52

Moi aussi je me suis fait piégé, hé hé !! Beau texte, beau final !! Bravo... juste un p'tit-goût-d'pas-assez !